mardi 17 décembre 2013

Dieudonné à Orléans: pas de Zénith pour les fascistes!

Le 11 janvier prochain, Dieudonné compte venir faire son show antisémite et fasciste au Zénith
d’Orléans. Pour le Comité antifasciste et antiraciste du Loiret, c’est inacceptable. Car qui est Dieudonné ?



En 2006 il se promenait à la fête du FN ; en mai 2007 il serrait la main de Le Pen à son QG de campagne présidentielle ; en juillet 2008 il faisait baptiser une de ses filles dans une église catholique traditionaliste avec Le Pen comme parrain ; en décembre 2008, il faisait du négationniste Faurisson la star d’un spectacle-meeting au Zénith de Paris. Alain Soral, idéologue d’extrême droite au parcours tortueux, conseiller spécial de Le Pen pendant un temps, est devenu son mentor. 

En 2009, à l’occasion des élections européennes ils franchissent tous deux un pas supplémentaire avec la liste du Parti Anti Sioniste, soutenu par divers groupes d’extrême droite comme Égalité et Réconciliation d’Alain Soral ou le Centre Zahra (soutenu et financé par les dictatures syrienne et iranienne). Le 31 mai 2009, en pleine « campagne », les supporters nazillons de Dieudonné montrent leur vrai visage en coursant et tabassant des militantes et militants antifascistes sur un marché du 20e arrondissement parisien.

Aujourd’hui, Dieudonné loue régulièrement son théâtre de la Main d’Or au FN pour des formations de ce parti. Comme Soral il s’affiche avec le sinistre Serge Ayoub dit « Batskin », fondateur de Troisième voie dont les membres ont tué Clément Méric en juin dernier. Dieudonné n’est ni l’idiot utile, ni le clown triste de l’extrême droite la plus radicale : il en est un membre à part entière.

Le Comité antifasciste et antiraciste du Loiret (CAAL) mène campagne pour l’interdiction du show fasciste de Dieudonné. Nous appelons toutes les organisations, partis, associations, syndicats qui
se battent contre l’extrême droite à demander également cette interdiction à la mairie d’Orléans.


Pas de Zénith pour les fascistes!


Les quenelles d'Orléans, de la condamnation à l'interdiction ?


Début octobre, les jeunes de la droite orléanaise (UDI, UMP et UNI) se sont pris en photo à l'issue d'une de leurs réunions. Au premier plan, l'un d'eux, responsable local de l'UNI (étudiants de droite extrême) fait le geste de la « quenelle » de Dieudonné. Ce geste est présenté comme un innocent bras d'honneur au système. Il suffit pourtant de lever un peu le bras pour en faire un salut hitlérien. D'où sa popularité sur le web auprès des fascistes et antisémites de tout poil se photographiant devant des mosquées ou le mémorial de la Shoah. La publication du cliché dans l'Hebdo d'Orléans, suivi d'autres photos confirmant qu'il s'agissait bien d'un geste récurrent chez les militants de l'UNI et non d'un dérapage, a contraint l'UMP et l'UDI à condamner cette « quenelle ». Reste maintenant pour Serge Grouard et son parti à prendre ses responsabilités jusqu'au bout en faisant interdire le show fasciste de Dieudonné au Zénith en janvier, où des centaines de « quenelles » sont à coup sûr au menu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire